Ministère de l’Eau et de l’Energie

Sceau de Republique Gabonaise

Une nouvelle usine de ciment en vue à Owendo

Logo
Le Président de la République, Chef de l?Etat, Ali Bongo Ondimba a procédé, le 13 juin 2013 à Owendo, banlieue Librevilloise, à la pose de la première pierre de la future usine de fabrication de ciment, la deuxième du genre au Gabon, en présence de plusieurs membres du gouvernement et du Premier ministre, Raymond Ndong Sima.

Prenant la première la parole, le 2ème maire adjoint de la commune d?Owendo, Mme, Jeanne Foufouet a exprimé toute la gratitude du conseil municipal à l?endroit des plus hautes autorités pour le choix porté à leur localité. Elle a déclaré que ce choix de la société Cimaf Gabon pour Ewendo constitue un réel motif de satisfaction assortie d?une légitime fierté pour ses populations. Elle a remercié le Chef de l?Etat qui, par ce geste, a prouvé l?intérêt qu?il accorde à la prospérité et au développement du Gabon en général, et à celui d?Owendo en particulier. Pour elle, cela va contribuer au rayonnement économique de cette commune.

Aussi, a-t-elle reconnu que cet engagement cadrait avec le projet de société l?avenir en confiance, contenu dans le Plan stratégique Gabon Emergent (PSGE). Avant de réitérer la bienvenue aux hôtes présents à cette cérémonie, Jeanne Foufouet a présenté certaines doléances de ses administrés au Chef de l?Etat : elle a notamment indiqué que la plupart des entreprises installées dans cette commune n?offraient que très peu d?emplois féminins d?une part, et que ces sociétés basées certes à Owendo avaient leurs sièges sociaux dans la commune de Libreville ; d?où la fuite des redevances vers la capitale gabonaise.

Quant au Président Directeur Général du Groupe Cimaf, M. Ana SEFRIOUI, il s?est dit très honoré de présider, aux côtés du Chef de l?Etat gabonais, à la pose de la première pierre d?un tel projet ambitieux. Celui-ci, selon ses propos témoigne de la longue amitié entre le Maroc dont il est originaire et le Gabon depuis les feux Présidents Omar Bongo Ondimba et Hassan II.
Il dira par la suite que ce grand groupe et lui, avaient choisi le Gabon pour l?implantation d?une unité de production de ciment ayant une capacité de production annuelle de 500.000 tonnes pour un investissement de 30.000.000 millions d?euros avec à la clé, la création de 200 emplois directs et plus d?un millier d?emplois indirects.

S?agissant du projet proprement dit, il a déclaré qu?il utilisera une technologie de dernière génération dans la préservation de l?environnement. Pour ce qui concerne le groupe dont il a la charge, il a dit qu?il s?est forgé une solide réputation dans le domaine du logement social en réalisant plus de 30.000 logements sociaux par an. De même qu?il entendait la partager avec le Gabon dans le but d?asseoir une coopération Sud-Sud. Il a en filigrane déclaré que « Bâtisseurs de Bonheur » était le label du groupe. 

Pour le ministre de l?Industrie et des Mines, Régis Immongault, la présence du Chef de l?Etat et du premier ministre à cette cérémonie témoigne de la volonté des plus hautes autorités du pays à encourager et à accompagner toute action visant la concrétisation de la politique d?industrialisation du Gabon. Il a fait savoir que le projet en question cadrait parfaitement avec la vision de développement industriel du Gabon dont l?un des axes majeurs est la valorisation des matières premières par leur transformation partielle ou totale. L?enjeu pour ce projet réside dans l?amélioration de l?offre suivant des prix concurrentiels car, a dit le ministre, le coût de la tonne de ciment restait élevé comparativement aux autres pays africains.

Régis Immongault a remercié le PDG de Cimaf pour avoir choisi le Gabon comme destination de cet important investissement. Il a laissé entendre qu?il fondait l?espoir que Cimaf devienne une entreprise compétitive à la mesure de la coopération Maroco- gabonaise.

Au terme des différentes allocutions, les organisateurs ont invité le Chef de l?Etat et sa suite à découvrir la maquette de la future usine de ciment, avant de procéder à la pose de la première pierre de ce qui sera en décembre 2014, la seconde fabrique de ciment en terre gabonaise.

Modifié : 26 / 11 / 2014


En Haut